Elise Eeraerts, Résidence de mi-janvier à mi-avril 2018

Elise Eeraerts réalise des sculptures, qui se situent entre l'installation et la construction architecturale. Pour tous ses projets, l'artiste établit un lien entre ses œuvres, et leur environnement, par les matériaux utilisés et la mise en place d'une démarche participative.


À l'Atelier Calder, Elise Eeraerts a réalisé une œuvre « in situ », intitulée Recursives Volumes, composée d'une structure architecturale réalisée en terre d'argile de la région de Saché. Accompagnée d'une série d'objets réalisés également en terre, de même forme, mais dont la taille est réduite au 1/10è.

Le titre Recursives Volumes se réfère à une action récurrente, interrogeant la notion de série dans le cadre d'une production artistique.

Elise Eeraerts choisit également d'interroger la notion d'échelle en juxtaposant ces deux objets de même forme, l'un unique et monumental, fait face à sa démultiplication en miniature.

Ce projet s'est poursuivi au Centre d'art des Tanneries à Amilly, par une exposition personnelle : www.lestanneries.fr/exposition/elise-eeraerts/

Née en 1986, vit et travaille à Anvers. 

www.elise-eeraerts.be