Rosa Barba, résidence de septembre à décembre 2021

Photos: Louis Ramac - Luca Lomazzi - Adrianna Glaviano

Rosa Barba propose une approche multidisciplinaire et expérimentale de l’art, très sensible à l'environnement qui l'entoure, elle conçoit ses projets tout en créant un lien entre son travail et les lieux où elle intervient. 

Ses installations, associent films, sculpture, performance, son et textes, tout en produisant des œuvres très ancrées dans la matière. Rosa Barba continue de s’interroger sur les notions de composition, de plasticité de la matière et des formes. Ces questions sont au centre de sa création et de la perception de son travail, tout en s’engageant sur des niveaux de lecture plus conceptuels et poétiques. Elle conçoit des installations immersives, transformant totalement l’espace où elles sont présentées. 

Sa pratique artistique se traduit généralement par la réalisation de films reprenant les codes du documentaire expérimental et de la fiction, explorant des sujets tels que les paysages naturels, ou l’intervention humaine sur l’environnement, notamment à travers des références historiques ou des souvenirs personnels. Les films et les récits qui en résultent, en présentent une réalité nouvelle parfois plus rassurante. 

A Saché, Rosa Barba a pu développer plusieurs projets inédits. Un dispositif sonore expérimental, réalisé à partir d’éléments simples (cordes de piano, projecteurs, …), tous reliés les uns aux autres, produisant une boucle sonore diffusée en direct, qui envahissait l’espace de l’atelier. Cette installation était accompagnée d'une nouvelle série d'œuvres interrogeant la plasticité et la transparence du film comme médium. Rosa Barba avait tressé sur des cadres des films au format 16 et 35 mm. Ces pellicules développées de couleur bleu et rouge, invitaient le spectateur à percevoir l’espace de l’atelier et le paysage environnant à travers ces films colorés. Cette technique était inspirée du tressage utilisée en vannerie, artisanat toujours présent dans la région de Saché. 

 

 

 

Rosa Barba vit et travaille à Berlin

 

On a pu découvrir ses projets exceptionnels lors d’expositions monographiques au sein de structures internationales telles que le MoMA PS1 de New York (2016), l'Albertinum de Dresde, le MIT List Visual Arts Center de Cambridge, MA (2015), le Kunsthaus de Zurich, la TATE Mo-dern à Londres, ou encore en France, Centre international d’art et du paysage à Vassivière (2010), au Jeu de Paume, Paris (2012) et plus récemment au CAPC de Bordeaux (2017). 

 

Une exposition personnelle lui est consacrée actuellement à la Neue NationalGalerie à Berlin,  

  

En 2022, Rosa Barba exposera au CCCOD à Tours.

Photos Guillaume Blanc