Sam Ekwurtzel en résidence à l'Atelier Calder de janvier à mai 2021 

Sam Ekwurtzel, est né en 1983, à Hartford (USA), il vit et travaille à New York. 

Cet artiste sculpteur travaille la pierre, le bois, le verre et les métaux en fusion ou encore des matières plus éphémères comme le son ou le souffle d’air. 

Dans son travail, Sam Ekwurtzel expérimente des techniques innovantes souvent issues de techniques industrielles comme l’extrusion, qu’il applique sur des objets du quotidien et qu’il détourne, transforme profondément pour les intégrer à sa pratique artistique.

A l’Atelier Calder, Ekwurtzel a utilisé ce temps de résidence pour continuer à développer des projets d’expérimentation à partir de procédés sculpturaux non-conventionnels. 

L’artiste utilise des objets issus du mobilier urbain : barrières, bornes de sécurité, ou encore plaques d’égouts et autres panneaux de signalisation, généralement utilisés pour empêcher la circulation, délimiter les espaces ou définir des itinéraires.

Ces objets, l’artiste va les enduire d’une épaisse couche de céramique - matière couramment utilisée dans les processus de fonderie industrielle pour la fabrication de moules - ces objets sont chargés dans des fours, puis ils sont cuits à haute température. Les objets en métal fondent à l’intérieur de la céramique et le métal en fusion s’écoule sur le sol produisant ainsi des formes abstraites réduits à une flaque amorphe de liquide fondu.

Avec ce projet utilisant des éléments présents dans notre environnement, Sam Ekwurtzel nous oblige à réfléchir à notre place dans la société, ces dispositifs sont conçus pour diriger nos déplacements et conditionner nos parcours, et plus largement à la place de l’art dans l’espace public.

Après des études universitaires, (Master d’arts visuels, université de Columbia) Sam Ekwurtzel a pu bénéficier d’expositions personnelles dès 2011, à la Galerie Reynolds (Richmond), Second Guest Projects, New York, Kind of light (2012), Galerie Simon Subal New York, New York, The Guest in the Machine (2014), Art Basel Miami, Public Sector, (2014), Galerie  Richard and Dolly Maas « Room Temperature », New York (2019). 

Sam Ekwurtzel a participe régulièrement à des projets collectifs : Smack Mellon, There is no synonym for hope, New York, Virginia Commonwealth Galerie d’art de l’université (2011), Chocolate Theater, New York (2012), Fieldwork, commissaire associé Nicolas Baume, Musée d’art Bass, Miami (2014), The public Sphere, Green farm Project, New York (2017). 

 

Photos DR