Santiago Borja, Résidence de mi-septembre à mi-décembre 2018

Né en 1970, il vit et travaille à Mexico. 

 

Le travail de Santiago Borja se situe entre l'art, l'architecture et l'anthropologie. Sa démarche ayant pour cadre ces trois disciplines, il réussit à établir des connexions inattendues ou inexplorées, reposant sur des associations subjectives.

 

Pour son projet de résidence, Santiago Borja a investi l'espace de l'atelier en y installant une structure complexe en bois, recouverte par un tapis en laine.

Cette structure a été conçue à partir des liaisons totémiques de filiation symbolisées par le diagramme « Totemic Operator », publié dans l'ouvrage de Claude Levi-Strauss « La pensée Sauvage » (1962).

Avec la mise en place de cette installation dans l'atelier, Santiago Borja induit également un télescopage culturel avec le tapis. Réalisés dans le cadre d'une pratique de tissage ancestrale, les motifs figurant sur ce tapis sont issus d'un répertoire de formes et de couleurs mexicains traditionnels,

 

associés à ceux développés par les ateliers de tissage du Bahaus au début du XXème Siècle.
Santiago Borja ne souhaite pas opposer les différentes cultures auxquelles il fait référence mais plutôt à les contaminer, afin d'en réinvestir le sens de part et d'autre.